Outils

Outils

Quelques outils à votre disposition

 

Les pauses

Une pause, c’est marquer un temps d’arrêt dans l’activité en cours. Cette pause peut être de très courte durée, juste le temps de prendre du recul par rapport à nous-même et par rapport à ce que nous sommes en train de vivre. Par exemple, le téléphone sonne alors que nous travaillons sur un sujet délicat qui demande toute notre concentration. Prenons alors deux secondes pour nous demander si nous souhaitons vraiment répondre au téléphone, rien ne nous y oblige sinon l’automatisme bien ancré en nous.

Les pauses sont aussi des petits temps de relaxation qui peuvent ne durer que trois à cinq minutes et qui peuvent être très efficaces, si nous les pratiquons au bon moment, c’est-à-dire au moment où le corps en ressent le besoin. C’est par exemple, ouvrir grand la fenêtre et prendre quelques grandes respirations. Bien sûr, cela peut-être aussi une sieste de vingt minutes en milieu de journée pour nous régénérer et être ainsi d’autant plus efficient pour le restant de la journée.

Bien souvent, nous sommes pris dans la routine, dans la course effrénée du déroulement de notre journée, sans vraiment être conscient de ce que nous faisons réellement, nous sommes en pilotage automatique. Quotidiennement, nous répétons certaines actions sans savoir vraiment pourquoi nous les réalisons, sans nous demander si c’est notre propre choix et aussi sans avoir pleinement conscience de pratiquer ces tâches.  Il est alors utile de nous arrêter et de prendre un temps d’observation. Elles sont alors l’occasion de nous recentrer sur nous-même en prenant conscience de notre respiration, en habitant pleinement notre corps et en étant attentif à nos pensées et nos émotions du moment. Une façon de laisser, pendant quelques minutes, les actions, le mode « Faire » pour simplement « Être ».

 

La respiration

Respirer, c’est vivre. Le souffle est le symbole de la vie. Ne parle-t-on pas de souffle vital ? La qualité de notre respiration influe sur l’ensemble de notre être : le corps, le mental, les émotions. D’où l’importance de porter régulièrement notre attention sur notre respiration tout au long de la journée, ne serait-ce que quelques instants.

La respiration abdominale est la respiration naturelle qu’ont normalement les bébés ou les enfants en bas âge, elle consiste à respirer avec l’abdomen qui se gonfle et se dégonfle lentement, à respirer avec le diaphragme.

Respiration abdominale : S’installer confortablement en position couchée de préférence, pour pouvoir relâcher plus facilement l’abdomen. Fermer la bouche, et commencer à inspirer calmement en prenant l’air par le nez, gonfler le ventre comme on gonflerait un ballon, tandis que le haut du corps reste immobile. Puis expirer lentement et profondément en dégonflant progressivement le ventre et en le rentrant le plus possible. L’attention doit se porter principalement sur l’expiration.

.

DSC_4289

 

Observation des émotions

Parfois nous sommes stressé sans savoir vraiment pourquoi, sans savoir quel a été le déclencheur, c’est la raison pour laquelle, il est important d’être attentif tout au long de la journée aux émotions qui apparaissent à l’intérieur de nous en en prenant conscience le plus tôt possible, et avoir ainsi plus de facilité à retrouver le fait déclencheur de l’émotion et pouvoir intervenir dessus le plus rapidement possible. Et en sachant que respiration et émotions sont intimement liées, nous pouvons tout à fait calmer nos émotions en portant toute notre attention sur notre respiration et ainsi retrouver le calme intérieur.

 

Trois minutes de méditation

Pour vous aider à faire ces pauses en incluant à la fois l’observation de la respiration, des pensées et des émotions, je vous propose cet enregistrement que vous pourrez suivre les premières fois, avant de le faire de vous-même. Il s’agit de trois minutes de méditation que vous pouvez répéter plusieurs fois dans la journée :

3 minutes de méditation – condition normale

Et si vous êtes en train de traverser une période difficile ou si vous vous sentez subitement envahi par des émotions ou des pensées perturbantes, vous pouvez alors utiliser plutôt ces trois autres minutes de méditation qui vous aideront à faire face à la situation :

3 minutes de méditation – condition faire face

En utilisant régulièrement toutes ces petites pauses au cours de vos journées, vous pourrez constater combien ces journées deviennent différentes et comment cela peut transformer votre vision des choses et l’ensemble de votre vie.
.

Se relaxer

Nous pouvons nous relaxer de manières bien différentes, cela peut être de façon tout à fait informelle comme par exemple en écoutant de la musique, en allant nous balader dans la nature, en pratiquant une activité artistique, ou bien d’autres choses encore selon vos goûts. Et à côté de cela, nous pouvons aussi nous détendre en pratiquant la relaxation, en suivant un procédé qui peut varier d’une méthode à une autre. Pour découvrir la méthode que je vous propose, je vous invite à vous reporter à la page « Relaxation »

.

Choisir

Face aux événements stressants, on a le choix quant aux réactions à avoir selon que la situation va dépendre de nous ou pas.

  1. Nous pouvons intervenir sur la situation : il est alors judicieux de passer à l’action dès que possible.
  2. La situation est indépendante de notre volonté (par exemple : la maladie ou le décès d’un proche, un licenciement économique, se retrouver pris dans un embouteillage, etc.) : nous pouvons alors simplement reconnaître ce qui est là, en accueillant toutes les pensées et les émotions qui vont découler de cet évènement. Grâce à cette reconnaissance et cet accueil, le lâcher-prise pourra survenir de lui-même.

Lâcher-prise

Lâcher-prise, c’est accepter le moment présent tel qu’il est, et renoncer à la volonté de vouloir nous y opposer. De toutes façons, les choses sont ainsi et chercher à aller à contre-courant ne pourra nous apporter que tensions et dépenses d’énergie inutiles. Au contraire, par l’acceptation nous nous ouvrons à la possibilité de retrouver le calme et de dépasser la situation problématique. Si nous nous sentons intérieurement léger et en paix, c’est le signe indiscutable que nous avons vraiment lâché prise.
.

Le moment présent

Si nous revenons dans l’instant présent, dans cette fraction de seconde et que nous nous posons la question : « Ai-je un problème en ce moment même (pas dans 5 minutes), juste dans cet instant-là ? » Nous allons nous apercevoir, très souvent, que tout va bien.

Le moment présent est comme il est, parfois agréable, parfois moins, mais si déjà nous enlevons tout le poids du passé et du futur, une grande part de nos soucis s’envoleront d’eux-mêmes.

Je vous invite à visiter également la page « Moment présent » dans laquelle je développe ce sujet plus longuement.

Vous avez aussi la possibilité de participer à une journée « Vivre l’instant présent »

 

 ateliers les Crozets

.