Risques de la pensée positive

Risques de la pensée positive

Quels sont les risques de la pensée positive ?

Vous avez peut-être constaté que j’ai changé la « pensée positive » du lundi en « pensée de la semaine ». La raison en est que d’une part, les pensées proposées ne sont pas forcément « positives », mais sont souvent des invitations à la réflexion ou à la méditation ; et d’autre part, j’aimerais attirer votre attention sur le fait qu’utiliser la pensée positive systématiquement peut avoir des effets néfastes.

Quand je parle des risques de la pensée positive, il ne s’agit pas bien sûr de toutes ces petites phrases encourageantes que l’on peut lire ici ou là, mais de la pensée positive telle qu’elle est utilisée dans certaines branches du développement personnel : à savoir, qu’à chaque fois que nous observons une pensée ou une émotion négative qui nous traverse, nous la transformons systématiquement en pensée positive.

L’ennui de ce processus, c’est que nous nions la réalité et que nous pouvons en venir à nous mentir à nous-même. Dire que tout va bien, alors que nous sommes, par exemple, envahis par la peur, c’est nier la réalité et quelque part, au fond de nous, nous ne sommes pas dupes et nous créons donc des tensions internes entre ce que nous nous racontons et ce que nous ressentons. Au bout d’un moment de l’utilisation de ce processus, notre ressenti n’étant plus écouté, il peut alors s’estomper peu à peu. Toute l’étendue des ressentis, des sentiments et des émotions existent et nous sommes amenés à les traverser dans leur totalité et en repousser certains qui ne nous plaisent pas, créent des blocages et nous empêchent de vivre pleinement notre vie.

Il est préférable d’accueillir la pensée ou l’émotion qui vient nous perturber, la laisser nous traverser pour ensuite la laisser s’en aller d’elle-même quand nous l’avons pleinement reconnu, ainsi que nous l’avions déjà abordé avec la colère précédemment. Et ensuite, nous pouvons alors nous focaliser sur le côté positif de la situation (plutôt que sur le côté négatif parce que celui-ci a été vu et pris en compte au préalable).

La pensée positive nous fait croire que nous pouvons tout contrôler et que nous avons une action sur les événements, ce qui n’est pas réel. Mais c’est plutôt par l’observation de nos mécanismes de penser, nos schémas répétitifs, nos croyances et nos conditionnements que nous pouvons voir ce qu’il se passe moment après moment. C’est ainsi que nous pouvons ensuite lâcher tout ce qui n’est plus utile actuellement et par ce lâcher prise, nos comportements vont alors se modifier d’eux-mêmes en profondeur.

 

risques de la pensée positive

 

Pour suivre les articles de ce blog, je vous invite à vous inscrire à la newsletter :


 
 

Une réaction au sujet de « Risques de la pensée positive »

  1. Very well said. This is a problem I encounter daily when working with friends, clients, who think positively and imagine this is the solution to all their problems. Rubbish !
    Bravo donc pour mettre Le point sur le point crucialement insuffisant de nombreuses demarches de Développement personnel sans therapies accompagnante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *