Jouer avec les métaphores

Jouer avec les métaphores

Aujourd’hui, je voudrais vous inviter à jouer avec les métaphores pour trouver des solutions face aux difficultés ou impasses que vous pouvez rencontrer.

Nous allons procéder par étapes successives que je vous propose de suivre avec un petit souci que vous rencontrez actuellement. (Pour prendre connaissance de la démarche, il est préférable de ne pas commencer directement avec gros problème.)

Les étapes :

  • Pensez à votre problème et retrouvez l’émotion qui est liée à celui-ci. Ressentez cette émotion du mieux possible.
  • Puis laissez venir le plus spontanément possible l’image ou la scène, quand vous vous dites :

“Quand je suis dans cette situation ou quand j’éprouve cette difficulté, c’est comme si… ou ça ressemble à…”

  • Restez attentif et voyez ce qui émerge. Accueillez ce qui vient naturellement à vous et laissez la métaphore se préciser.
    Ex : Quand je me sens mal, je me sens comme ce chien couché en boule, maigre et fatigué.
  • Pénétrez complètement dans cette métaphore en oubliant la réalité. Notez tous les aspects visuels, auditifs, olfactifs, gustatifs et kinesthésiques relatifs à votre métaphore.
    Ex : Je vois les buissons qui m’entourent, je sens l’humus du sol, j’entends le vent dans les feuillages. Je vois la nuit approcher et j’ai froid.
  • Imaginez ce que vous souhaiteriez en restant bien sûr dans votre histoire.
    Ex : J’ai besoin de me reposer. J’aimerais sentir les rayons du soleil sur mon pelage, pour me réchauffer.
  • Envisagez les ressources nécessaires pour atteindre cet état.
    Ex : J’aperçois un coin à l’abri, juste à côté, avec une vieille couverture, je me glisse dedans et tranquillement, je vais m’endormir. Demain le jour viendra et le soleil sera là, ce n’est pas la première nuit que je passe.
  • Jouez avec tous ces éléments pour créer votre propre histoire, en laissant votre imagination vagabonder comme bon vous semble afin d’atteindre un dénouement satisfaisant et réconfortant. Veillez à ce qu’il ne reste aucun malaise dans votre scénario.
    Ex : Je m’endors et au réveil, j’aperçois les rayons du soleil. Je me sens léger. Léger, comme des ailes de papillon… Je suis un papillon ! J’étends mes ailes et je m’envole paisiblement dans le grand ciel bleu.
  • Prenez le temps de savourer ce bien-être qui accompagne la fin heureuse de votre métaphore.
  • Puis tranquillement, revenez au monde qui vous entoure.
  • Et faites confiance à votre inconscient. Vous observerez, ensuite dans votre vie quotidienne, comment de nouvelles solutions se présentent à vous, de façon naturelle.

 métaphore

Important :

Pour une réelle efficacité, il est important de respecter les deux conditions suivantes :

  • Faire émerger les images ou le scénario depuis l’émotion liée à votre problème.
  • Pénétrer complètement dans la métaphore, dans l’imaginaire en laissant toute votre créativité s’exprimer librement.

Je vous souhaite de belles métaphores et si vous avez envie de partager votre expérience… merci à vous.

 

Pour suivre les articles de ce blog, vous pouvez vous inscrire à la newsletter :


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *