Visualisation : 2- Visualisation pour tous

Visualisation : 2- Visualisation pour tous

Comme nous l’avons vu précédemment, la visualisation est cette capacité mentale que nous avons, de nous représenter une situation, un geste, une sensation. Selon son intensité, cette représentation peut déclencher plus ou moins les mêmes effets physiologiques que le ferait la réalité. Plus la représentation mentale est réaliste et détaillée, meilleur sera le résultat. Aussi il est important de faire participer chacun de ses sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.

Dans quel but utiliser la visualisation ?

  • Améliorer ses compétences : en s’imaginant exécuter un mouvement ou une action, on donne à notre corps les informations et les étapes successives pour sa bonne réalisation.
  • Se familiariser avec l’inconnu pour diminuer l’anxiété face à une situation inhabituelle.
  • Se relaxer dans les moments de fatigue ou de difficultés en évoquant une situation de calme et de bien-être.
  • Rester motivé face à un événement à venir.
  • Apporter une aide précieuse pour l’atteinte d’un objectif (réduire son stress, améliorer sa confiance en soi, réussir un examen, arrêter de fumer, etc.)
  • Agir en complément du traitement médical pour guérir certaines maladies graves (cancers, maladies de la peau, troubles cardio-respiratoires, problèmes pulmonaires, maladies qui sont d’aspect psychologique). La visualisation est une pratique totalement sans danger, tant qu’elle est appliquée en complément du traitement médical en cours.Persuadé que la clé de la guérison est d’apprendre à changer ses pensées et ses croyances fondamentales, le Dr Carl Simonton (cancérologue radiothérapeute américain) décida de développer pour ses patients un programme “d’entraînement mental” et de l’intégrer à sa pratique. Ces techniques comprennent plusieurs exercices dont des pratiques de visualisation, au cours desquelles on suggère aux patients de visualiser dans leur tête, leur traitement médical sous une forme (à définir par le patient) qui vient neutraliser ou même dévorer les cellules cancéreuses. La méthode Simonton a été conçue comme un complément aux traitements médicaux classiques, et non comme un traitement à part entière.

Comment réaliser une visualisation créative ?

Une séance de visualisation créative peut durer entre 10 minutes et une heure, selon votre objectif et votre propre rythme.

Tout d’abord, avant de débuter toute visualisation créative, il est important de définir avec précision votre objectif.

Une fois que vous avez choisi le but de votre visualisation, installez-vous dans un endroit calme et confortable et où vous ne serez pas dérangé. Vous pouvez pratiquer assis ou allongé, comme vous le souhaitez. Fermez les yeux, respirez lentement et profondément. Si au cours de cette visualisation des pensées parasites apparaissent, laissez les passer comme les nuages dans le ciel emportés par le vent.

Concentrez alors toute votre attention sur ce que vous désirez, en y mettant toutes vos émotions et toutes vos pensées. Puis construisez votre scénario comme si vous étiez à la fois le scénariste, le réalisateur et l’acteur principal.

Vous voyez le décor, les personnes qui vous entourent. Vous entendez les sons, les voix. Vous ressentez pleinement les sensations et émotions. Créez votre mise en scène selon votre désir. Sentez-vous heureux, comme si vous aviez réalisé votre rêve.

Pour réaliser une bonne visualisation, il est important de prendre en compte quelques éléments indispensables :

  • Le désir sincère d’atteindre l’objectif ;
  • La confiance dans le processus en cours ;
  • L’acceptation, c’est-à-dire vouloir le réaliser sans réserve ;
  • S’entraîner à la visualisation régulièrement ;
  • Être patient et persévérant ;
  • Entretenir des émotions associées aux images ;
  • Visualiser l’objectif comme s’il était déjà réalisé.

Exemple de visualisation : Un entretien professionnel

Imaginez-vous marchant sur le trottoir, arrivant face au bâtiment où aura lieu votre rendez-vous dans quelques minutes. Vous vous sentez calme, déterminé et sûr de vous. Vous entrez et vous vous dirigez vers l’ascenseur, vous croisez quelques personnes. Vous appuyez sur le bouton correspondant à l’étage et quelques instants plus tard, les portes s’ouvrent. Vous entrez dans le bureau où une réceptionniste vous regarde avec le sourire. Vous vous présentez et annoncez que vous avez rendez-vous. Elle vous invite à vous asseoir et à patienter quelques instants. Voyez avec le plus de précision possible les lieux. Vous êtes détendu. Tout à coup, la réceptionniste vient vous chercher et vous guide jusqu’au bureau où l’homme, avec lequel vous avez rendez-vous, vous accueille. Visualisez-le lorsqu’il se lève et s’approche pour vous serrer la main. Le premier contact se passe bien. La discussion débute et dure un moment. L’homme vous pose un certain nombre de questions. Vous avez bien préparé votre entretien, aussi les réponses sortent naturellement de votre bouche, vous répondez de façon détendue et avec assurance. Votre confiance grandit d’une réponse à l’autre. Vous savez intéresser votre interlocuteur, ce qui se lit sur son visage et son attitude. Vous ressentez une grande joie intérieure car vous percevez que la rencontre est positive.

Il s’agit bien sûr d’un exemple, et c’est à chacun d’adapter sa pratique en fonction de ses besoins, de sa perception et de ses objectifs. Nous sommes tous différents, et donc vous devez trouver ce qui marche pour vous.

Commencez par un “petit” objectif pour vous initiez avec cette pratique et quand vous maîtriserez bien le processus, vous pourrez vous atteler à des objectifs plus conséquents.

Bonne visualisation !

Pour en savoir plus sur la méthode Simonton :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *